Nos réalisations

Posté le par

Voici quelques-unes de ses réalisations au cours de sa brève existence.

– Elle a amassé progressivement des archives ou des documents rares dont certains proviennent de familles protestantes (Therrien, Péron, Grosjean, Vessot). Elle a constitué une bibliothèque de livres anciens et rares touchant le protestantisme, maintenant accessibles via le site de la bibliothèque de l’ETEQ. Les recherches généalogiques de Richard Lougheed ont permis de retrouver en 2016 quelque 17 500 noms reliés au franco-protestantisme.

– Elle a réussi à convaincre Bibliothèque et Archives du Québec de microfilmer les premières années de L’Aurore, le journal franco-protestant qui est paru de 1866 à 1988. Pour sa part, elle a commencé à en produire une version électronique (actuellement disponible pour les années 1885-1915).

– Par de nombreux contacts avec d’autres sociétés d’histoire, elle s’est constitué un réseau d’échanges. Elle a préparé un circuit cyclable sur les protestants du Haut-Richelieu. Et un autre à Montréal. Elle a commencé à publier des histoires de paroisses ou de communautés protestantes (Marieville, Saint-Jean de Saint-Hyacinthe, Belle-Rivière dans les Basses-Laurentides, Pinguet dans la région de Saint-Jean-Port-Joli.Voir les Cahiers de la SHPFQ). Elle a aussi participé à d’autres publications.

– Pierre Rannou, du Bureau de direction avant son décès, avait fait le relevé des baptêmes, mariages et sépultures de plusieurs églises et cimetières franco-protestants. C’est le Bulletin de la SHPFQ qui présente quatre fois par an les principales recherches effectuées dans le domaine (on peut le consulter en ligne sous issuu).

– Elle a posé à Pointe-aux-Trembles une plaque commémorative en collaboration avec l’Atelier d’histoire rappelant que l’Institut évangélique français y était logé de 1846 à 1971. Plusieurs autres plaques commémoratives ont été posées en Montérégie en 2012.

– Notre Société a préparé la célébration des fêtes du 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec en 2008 en mettant sur pied un Comité approprié en accord avec les assemblées des Églises de la région. Elle a vu à ce que les protestants huguenots ne passent pas inaperçus.

– Notre Société a apporté son soutien à Marie-Claude Rocher, de l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval, alors membre de notre Bureau de direction, dans la préparation de l’exposition au Musée de l’Amérique française (Une présence oubliée : les huguenots en Nouvelle-France). Marie-Claude Rocher a aussi organisé le Colloque intitulé : La présence des huguenots en Nouvelle-France qui s’est tenu dans le cadre du 133e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques du 2 au 6 juin 2008 à Québec.

– Elle était partie prenante du Comité Héritage Feller et a soutenu diverses activités depuis 2010 qui visent à rappeler que Saint-Blaise-sur-Richelieu constitue le berceau du protestantisme de langue française au Québec, les plus récentes étant les panneaux d’interprétation de la Place Feller et de la Place Grande-Ligne préparées de nouveau par Marie-Claude Rocher.

– Plusieurs activités de sensibilisation des communautés protestantes et évangéliques ont été réalisées. Entre autres, quatre-vingt personnes ont participé aux Journées sur l’histoire du protestantisme franco-québécois, 23-24 mai 2008, dont les présentations sont maintenant parues dans les Cahiers de la SHPFQ (no 1). Les Amis de la Société ont organisé une Journée de visite en autocar à l’occasion du 175e anniversaire de l’arrivée d’Henriette Feller au Québec (2011). Elle a préparé un historique de l’église baptiste de Marieville à l’occasion de son 160e anniversaire (2012). Elle a participé également au 175e anniversaire de l’église unie Saint-Jean à Montréal (2016). Chaque année, elle se déplace d’une église à l’autre pour son assemblée annuelle et en profite pour évoquer dans une conférence l’histoire de la communauté dont l’essentiel paraît ensuite dans le Bulletin.